Choisir une assurance pour jeune conducteur

S’assurer quand on vient d’avoir son permis est l’une des premières démarches administratives à effectuer avant de pouvoir profiter de la liberté de conduire. Mais encore faut-il savoir quelle assurance choisir et à quel prix. Pour cela, vous pouvez bien entendu vous aider d’un comparateur d'assurance en ligne. En attendant, voici quelques conseils qui pourraient vous être utiles si vous êtes jeune conducteur.
Choisir une assurance pour jeune conducteur
 

Assurance au tiers ou tous risques pour un jeune conducteur :

La première question que l’on se pose en tant que jeune conducteur est le choix du type d’assurance à souscrire, à savoir, une assurance tous risques ou une assurance au tiers.

L’assurance au tiers est ici la formule la moins chère mais qui assure une protection minimale pour un risque souvent élevé. Beaucoup de jeunes conducteurs font l’erreur d’opter pour une assurance au tiers pour des raisons de budget. Mais cette formule est aussi celle qui vous couvrira le moins bien. Ainsi, si vous avez un accident dont vous êtes responsable, seuls les dommages causés au tiers et à son véhicule seront ici couverts et donc pris en charge par cette assurance. Si votre véhicule a subi des dégâts ou pire, si vous êtes blessé au cours de cet accident, vous en irez donc de votre poche. Finalement, choisir une assurance au tiers peut vous coûter plus cher que ce que vous auriez payé en cas d’accident responsable mais aussi dans d’autres cas comme le vol ou la destruction de votre véhicule. Vous perdrez ici la valeur de votre voiture mais serez tout de même dans l’obligation de rembourser votre crédit dans son intégralité si vous avez souscrit un prêt pour son acquisition. Or, les statistiques sont claires : Les jeunes conducteurs subissent en moyenne trois fois plus d’accidents que les automobilistes expérimentés.

Si l’assurance tous risques est bien entendu plus chère, elle est aussi un gage de sécurité. Un jeune conducteur aura en effet tout intérêt à opter pour cette formule qui propose une meilleure couverture. Cela sera encore plus important si votre véhicule est récent ou que vous avez contracté un emprunt pour l’acheter. L’assurance tous risques est en effet une garantie de sécurité et de sérénité car elle vous couvrira en cas d’accident responsable ou non et prendra en charge l’indemnisation des réparations de votre véhicule. Un autre avantage des assurances tous risques est qu’elles permettent le plus souvent d’obtenir une indemnisation au-delà de la valeur à dire d’expert, ce qui compensera une partie de la décote du véhicule vous permettant d’en racheter un nouveau rapidement si le vôtre est inutilisable.

 

Les autres points à connaitre à propos des assurances jeune conducteur :

Pour choisir une assurance jeune conducteur, on veillera également à choisir les bonnes garanties. Il est notamment conseillé d’opter pour la « garantie conducteur » proposée en option et qui coûte en moyenne 50 à 70€ par an en plus de la garantie classique. Cette dernière couvre les blessures causées au conducteur et vous évitera de dépenser beaucoup d’argent dans les frais d’hospitalisation, de chirurgie, d’invalidité ou de rééducation en cas de dommages corporels importants.

Les jeunes conducteurs ont également la possibilité de s’assurer en tant que conducteur secondaire sur le contrat de leurs parents dans le cas où le véhicule leur appartient et qu’ils n’en font pas un usage quotidien. Cette assurance est moins chère et permet par ailleurs d’acquérir de l’expérience tout en profitant d’une bonne couverture. Le bonus ainsi accumulé si le conducteur n’a pas d’accident responsable permettra ensuite au jeune conducteur de bénéficier de tarifs plus avantageux lors de la souscription d’une assurance à son nom. Bien entendu, il n’est pas ici question de tricher car si vous faites un usage régulier du véhicule pour lequel vous êtes assuré en tant que conducteur occasionnel, vous pourriez perdre votre droit d’être assuré par la suite.

Notons enfin que le statut de conducteur débutant prend fin après 4 ans de conduite sans accident responsable ou 3 ans en cas de conduite accompagnée. Il n’y a alors plus de surprime facturée par les assureurs. Au-delà de ce délai, le montant des assurances accessibles sera alors bien plus intéressant.