Le PTAC sur la carte grise

Pour garantir la sécurité des usagers de la route, de nombreuses règlementations ont été définies par la loi. Ils concernent aussi bien la vitesse de conduite, le permis, le nombre de passagers que le poids du véhicule. Ce dernier paramètre est d’ailleurs directement en rapport avec le PTAC. Qu’est-ce que c’est ? Quelle est son importance sur le véhicule ? Vous allez tout savoir.

Le PTAC sur la carte grise : qu’est-ce que c’est ?

PTAC signifie « Poids Total Autorisé en Charge ». Il s’agit d’une règlementation qui limite le poids total qu’un véhicule ne peut excéder pour circuler sur la voie publique. Elle permet non seulement de garantir la sécurité du conducteur, mais également celle de ses passagers et des autres usagers.

Le PTAC peut varier d’un type de véhicule à l’autre et chaque conducteur doit nécessairement savoir la limite du poids de son véhicule lorsqu’il est chargé. Conduire un véhicule qui dépasse la limite du PTAC peut s’avérer très dangereux, car il devient difficilement maniable. Dans ce cas, le conducteur s’expose aux risques de dérapage, de sortie de route, et même de difficultés de freinage.

Par ailleurs, il faut savoir que le PTAC, renseigne sur les différentes limites de poids du véhicule. C’est-à-dire lorsqu’il est vide, lorsqu’il détient un chargement, etc. Le PTAC fixé pour les conducteurs ayant un permis B ordinaire est de 3 500 kg maximum. Au-delà de ça, ils devront passer le permis pour les véhicules de PTAC supérieurs. Tout conducteur qui ne tient pas compte des limites de poids pour son véhicule avant de l’entraîner sur la route s’expose à de lourdes sanctions judiciaires.

 

Le PTAC sur la carte grise : où se situe-t-il ?

Pour connaître le PTAC de votre véhicule, vous aurez besoin de votre certificat d’immatriculation. Si vous disposez d’un ancien modèle de carte grise, vous trouverez le PTAC au repère F.2. Par contre, avec le nouveau modèle, le terme PTAC a été remplacé par MMA qui signifie « masse en charge maximale techniquement admissible ». On le retrouve sur les repères F.1 et F.2 de la carte avec, à côté, la masse à vide (MV) en G.1 et la masse en charge maximale admissible de l’ensemble en F.3.

À noter que la masse à vide représente le poids du véhicule sans occupants et sans changement. Par ailleurs, vous trouverez juste à côté du PTAC sur la carte grise, la masse correspondant au véhicule avec le plein de carburant, d’huiles et autres équipements. Quant au PTRA (Poids Total Roulant Autorisé), il représente la masse en charge maximale autorisée pour le véhicule. C’est une donnée qui renseigne sur le poids total maximal admissible pour un véhicule avec chargement de sa remorque.

 

Le PTAC sur la carte grise : quelle est son utilité ?

Le PTAC sur la carte grise permet deux choses.

Réduire les risques d’accidents de circulation

Le PTAC, est un paramètre important sur la carte grise, car la limite qu’il définit participe au confort lors de la conduite du véhicule. Le poids maximal indiqué par cette donnée permet de faciliter le freinage et les virages lorsque le véhicule est sur la voie publique. Il faut savoir qu’un véhicule trop lourd est plus difficile à manier ce qui représente un risque important pour les autres usagers. Il est fort probable que ce véhicule finisse par faire une sortie de route, s’il vire à une certaine vitesse. C’est pour cette raison que les poids lourds, les véhicules à remorque et les caravanes sont toujours contrôlés avec rigueur. Pour les remorques ayant, plus de 500 kg, un PTAC spécifique est obligatoire avec une carte grise propre au véhicule. Si elle pèse plus de 750 kg, le conducteur doit avoir son permis E/B et une assurance individuelle pour la remorque. Les forces de l’ordre sont particulièrement strictes avec ce type de véhicules, car lorsqu’ils dépassent le PTAC, ce sont de véritables dangers pour la vie des autres usagers.

 

Assurer la qualification des chauffeurs

Il faut savoir que le PTAC joue un rôle important dans les règlementations concernant les permis de conduire. Sa valeur détermine le type de permis de conduire dont chaque chauffeur doit être en possession. Cela vaut aussi bien que pour les simples véhicules utilitaires que ceux à remorque. Pour exemple, avec un simple permis B, un chauffeur ne peut en aucun cas conduire un véhicule ayant un PTAC de plus de 750 kg ou une voiture avec remorque de plus de 3 500 kg.

De même, les fabricants de véhicules sont également tenus de considérer le PTAC du véhicule avant de définir le public auquel il sera destiné. Par exemple, pour un véhicule destiné à un public très large, le PTAC doit rester en dessous de 3,5 tonnes. Au-delà de ce poids, le permis B à lui seul ne suffit plus. C’est un paramètre dont chaque constructeur devra tenir compte pour la fabrication des véhicules utilitaires.

 

PTAC sur la carte grise : quelles sanctions ?

Pour connaître le PTAC d’un véhicule lors d’un contrôle routier, les forces de l’ordre se servent d’un matériel assez particulier. L’équipement est sous la forme de plaque que l’on pose sur le sol et qui agit comme une balance pour déterminer le poids du véhicule. Généralement, c’est lors des périodes de départs en vacances que les contrôles sont plus intenses.

La plupart des vacanciers se chargent toujours trop lourdement sans s’inquiéter des risques liés à la densité du trafic. Un conducteur qui est arrêté pour surcharge recevra un PV dont la sévérité dépendra de la gravité de l’infraction. Si en plus de la surcharge, il commet une autre infraction comme un excès de vitesse, la sanction risque d’être très lourde. Il n’est pas rare de voir des affaires liées au PTAC amené devant un tribunal.

Un conducteur contrôlé avec moins de 5 % de surcharge risque 135 € d’amende. Entre 5 et 20 % de surcharge, par rapport au PTAC, son véhicule sera immobilisé et sa carte grise lui sera retirée jusqu’à ce qu’il soit aux normes. Il devra également s’acquitter d’une amende de 135 €. Un conducteur qui est surchargé à plus de 20 % par rapport au PTAC risque une contravention de 5e classe. Il va recevoir une amende de 1500 € et une convocation au tribunal. Sa carte grise sera bien évidemment confisquée jusqu’à ce que le véhicule soit conforme à la règlementation.