Quelle carte grise pour un véhicule électrique ?

Vous n’êtes sans doute pas sans savoir que depuis quelques années et dans le but de réduire les émissions de CO2 dans l’atmosphère, le gouvernement français réalise de plus en plus d’initiatives afin de privilégier l’achat par les particuliers et professionnels de véhicules propres, c’est-à-dire de véhicules qui utilisent moins des énergies différentes de l’essence et du diesel. Bien entendu, les véhicules électriques font partie de cette catégorie de véhicules, qu’elles soient 100% électriques ou hybrides tout comme les véhicules fonctionnant au GPL, au gaz naturel ou encore au superéthanol E85 bien que moins connu et moins fréquent sur le marché. Parmi les initiatives mises en place par le gouvernement pour rendre ces véhicules propres plus attractifs, on peut ici parler du prix de la carte grise pour les véhicules électriques qui est plus avantageux que pour une voiture à essence ou diesel. Dans cet article, nous allons vous expliquer ce cas particulier des véhicules électriques pour la carte grise.
Note: 4.00 5 votes
Quelle carte grise pour un véhicule électrique ?
 

Quelle réduction sur votre carte grise avec un véhicule électrique :

Tout d’abord, nous allons nous intéresser au prix que va vous coûter votre carte grise si vous achetez un véhicule propre de type électrique. Pour cela, il est avant tout important de comprendre que ce sont les régions qui décident de la réduction à appliquer à ces immatriculations. Pour savoir si vous avez droit à une réduction de 50% du prix de cette immatriculation, à une exonération totale de la taxe sur les chevaux fiscaux ou encore si vous n’avez droit à aucune réduction, vous devez donc prendre connaissance de la règle appliquée par votre région d’habitation.

Rappelons également que la réduction dont nous parlons ici ne concerne qu’une taxe de la carte grise, à savoir la taxe sur les chevaux fiscaux qui est cependant la plus importante et représente la plus grande part du prix que vous aurez à payer. Ainsi, si vous bénéficiez d’une exonération totale de cette taxe, vous ne devrez payer que la taxe de gestion de 4€ et la redevance d’acheminement soit les frais de port de votre carte grise jusqu’à votre adresse.

Actuellement, les régions qui proposent une exonération de 100% de cette taxe sur les véhicules électriques sont l'Aquitaine, l'Auvergne, la Basse-Normandie, la Bourgogne, le centre, la Champagne-Ardenne, la Corse, la Franche-Comté, la région Île-de-France, le Limousin, les Midi-Pyrénées, le Nord-Pas-de-Calais et le Pays de la Loire et la région Rhône-Alpes.

Les régions qui octroient une réduction de 50% sur le prix du cheval fiscal pour les véhicules propres sont l'Alsace, la Bretagne, la Haute-Normandie, la Lorraine, la Picardie et le Poitou-Charentes.

Enfin, vous ne pourrez prétendre à aucune exonération de cette taxe si vous habitez les régions Provence-Alpes-Côte-D’azur et Languedoc-Roussillon ainsi que tous les DOM-TOM (Guadeloupe, La Réunion, Guyane, Martinique, etc.).

 

Quid du bonus et malus écologique en France :

Toujours en ce qui concerne les avantages dont vous pouvez bénéficier en achetant un véhicule électrique, on peut parler du bonus écologique. Pour en bénéficier, il est nécessaire que le véhicule concerné émette moins de 126 grammes de CO2 par kilomètre. Ce bonus est versé directement par l’Etat français sous la forme d’une aide à l’achat de ce véhicule. Mais attention ! Tous les véhicules respectant les consignes d’émission de CO2 expliquées plus haut ne permettent pas d’obtenir ce bonus.

En effet, en 2018, l’Etat français a augmenté le malus écologique dans le but de financer ce bonus sous la forme d’une prime à la conversion. Le taux d’émission de CO2 à ne pas dépasser par kilomètre a en effet été redescendu à 120 grammes par kilomètre avec un montant minimal de 50€. Le malus quant à lui a fortement augmenté, passant de 60€ à 253€ pour un taux d’émission de CO2 de 129 grammes et même de 473€ à 1 050€ pour un taux d’émission de CO2 de 140 grammes par kilomètre. Il est également à noter que l’Europe envisage de faire encore baisser ce seuil maximal d’émission de CO2 à 95 grammes par kilomètre en 2020.

Un autre élément également important à connaitre concerne l’annulation récente de ce bonus pour les véhicules hybrides. En effet, en achetant un véhicule électrique neuf, vous pourrez toujours bénéficier d’un bonus de 6 000€. Mais si vous achetez un véhicule hybride, c’est-à-dire un véhicule qui fonctionne à la fois à l’électricité et à l’essence, vous perdrez ce bonus. Comme vous pouvez le constater, il est donc bien plus intéressant d’acheter un véhicule 100% électrique plutôt qu’un véhicule hybride.

 

Comment financer l’achat d’un véhicule électrique ?

Bien entendu et étant donné l’aspect économique et technologique des véhicules électriques, ces derniers sont souvent plus chers à l’achat que les véhicules à essence ou les véhicules diesel. Se pose alors la question du financement lorsque l’on ne dispose pas des fonds suffisants pour ce type d’achat.

Si vous recevrez un bonus vous permettant de financer une partie de cet achat, la partie à votre charge peur rester importante et il est ainsi souvent nécessaire de faire appel à un prêt, comme par exemple de réaliser un crédit auto avec la Macif.

Ce crédit auto proposé par la Macif est en effet l’un des plus avantageux du marché. Il offre en effet un taux d’intérêt fixe que vous achetiez un véhicule neuf ou d’occasion et un taux parmi les plus avantageux du marché, notamment si vous possédez ou ouvrez un compte bancaire Bleu Anis.

Pour savoir combien va vous coûter le financement de votre véhicule électrique et quel sera le montant de vos mensualités, vous avez la possibilité de réaliser une simulation de ce financement en ligne et ainsi d’obtenir une réponse de principe en moins de deux minutes.

Il ne vous restera plus qu’à ajouter à cela le prix de votre carte grise avec la réduction à laquelle vois avez droit selon votre région d’habitation et vous obtiendrez le coût total de cet achat en vous évitant de mauvaises surprises.